Dungeon Siege 3 sonne la révolte

A l’occasion d’une promo qui a eu le bon goût de faire passer son dlc à un prix acceptable, me voici qui saisi l’occasion de parler de Dungeon Siege 3, ou quand l’un des rares concurrents de la licence Diablo rencontre les développeurs généralement compétents d’Obsidian.

Nous sommes Légion

Notre retour dans le monde de Dungeon Siege n’est pas bien joyeux, la nation d’Ehb est déchirée depuis la mort du roi, tué par la Legion. Alors qu’aujourd’hui la Legion se reforme depuis sa quasi-extermination, elle doit faire face au retour d’un mal ancien qui vont vous mener au coeur de la guerre qui déchire Ehb, entre vengeance et bottage de fesses. Car oui, vous êtes l’un de ces nouveaux légionnaires.

Carré d’as

En fait, cette Légion se révèle plutôt réduite puisque vous aurez le choix entre 4 personnages, pas plus. Lucas d’abord est le guerrier typique, Katarina avec son petit accent de bohémienne préfère les armes à feu et le combat à distance, Reinhart ressemble plus à un mage capable de venir mettre deux-trois coups au corps à corps et enfin Anjali est une créature surnaturelle mélangeant combat au bâton et sorts de feu. Si vous n’en contrôlerez toujours qu’un seul, les 3 autres vous rejoignant en cours d’aventure, vous serez en duo avec un autre personnage dirigé par l’ordinateur dont l’IA fait plutôt pas mal son boulot. Libre à vous de switcher de compagnons quand le besoin s’en fait sentir.

On se console comme on peut

Disons le tout de suite, bien que la licence ait une origine PC, ce Dungeon Siege 3 a été développé pour les consoles avant tout. Tout le gameplay s’en ressent et le joueur PC a tout intérêt à y jouer au pad. Ainsi, chaque personnage jouable possède 3 ensembles de compétences, à utiliser selon les circonstances. Par exemple, Lucas pourra utiliser une arme à 2 mains pour les groupes d’ennemis avec des attaques plutôt orientée sur les dégâts de zone. Ou passer sur une épée à une main et un bouclier pour les boss, avec des compétences plus mono-cible. Ou encore utiliser des compétences défensives quand la situation deviendra plus critique. Trois postures de trois compétences à chaque fois. Une par bouton du pad, cqfd.

Comme un air de Diablo 3

Après quelques minutes de jeu, on découvre certaines nouveautés de gameplay. On retrouve ici un principe d’orbes de soin et de mana que certains mobs lâcheront en mourant auxquels s’ajouteront certains éléments passifs ou sorts possédant un léger effet de soin. Et comme on s’aperçoit vite que même les mobs classiques sont capables de vous tuer si vous ne faites pas un minimum attention à leurs capacités, on fait gaffe à esquiver et à ne pas trainer dans les effets de zones des sorts. Il est pourtant relativement difficile de mourir définitivement dans le jeu, votre équipier pouvant vous ramenez à la vie en plein combat (et réciproquement).

Treasures of the Sun

Un petit mot sur le dlc pour finir. En plus d’une nouvelle série de quêtes dans un environnement inédit (un désert), le jeu apporte un petit plus utilisable dans le jeu de base. Soit la possibilité d’enchanter son matériel au travers d’orbes d’enchantement que l’on pourra obtenir sur les boss ou en échangeant son matériel contre de l’or via le menu inventaire. Utile, bien que ces enchantements ne concernent malheureusement que des stats secondaires. Du côté de la nouvelle zone, on y croise quelques nouveaux mobs, un nouveau design de stuff et une difficulté globalement un peu plus élevée que dans le jeu de base. A ce sujet, bien qu’il soit possible de lancer les nouvelles quêtes avant la fin du jeu, je vous encourage à ne pas y aller trop tôt, le stuff que vous trouverez dans le dlc est très nettement supérieur à celui de la campagne de base.

Conclusion

Dungeon Siege 3 a perdu sa filiation avec les précédents de la série en prenant une orientation plus console et moins « clics excités sur la souris ». Mais le jeu m’a tout de même fait passer un bon moment. Sûrement pas de quoi faire de l’ombre aux géants du genre, ni justifier un achat à plein tarif. Mais à prix réduit, ça reste correct.


7/10


J’ai aimé

  • Un action-RPG tout à fait correct
  • Pas de potions de soin, ce qui dynamise les combats
  • L’enchantement

Je n’ai pas aimé

  • Scénario décevant pour un jeu d’Obsidian
  • Contrôle PC à la ramasse

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.