Diablo 3 : Reaper of Souls, le retour du roi

Dieu sait si j’ai attendu Diablo 3. Et combien j’ai été déçu et critique devant le jeu. Au point de le lâcher assez vite, comme beaucoup de joueurs. L’annonce de Reaper of Souls, première extension du titre me laissait donc assez froid. Et pourtant, il me faut reconnaitre aujourd’hui la vérité : Diablo 3 est enfin devenu le jeu qu’il aurait dû être à sa sortie.

Diablo 3 2.0

Je m’en voudrais de commencer sans parler du plus gros changement, celui dont bénéficieront tous les joueurs, y compris ceux se contentant du jeu de base : la disparition de l’hôtel des ventes et le nouveau système de loot qui en découle. Oui, dans cet ordre. Dans la lignée de la version console du jeu (vous n’auriez jamais pensé dire merci aux consoleux dans un jeu Blizzard pas vrai ?) où l’HV n’existe tout simplement pas, le loot a été revu pour être plus en accord avec le personnage que vous jouez. Des combinaisons de stats moins débiles, des effets secondaires qui poussent à adapter le template en fonction de l’équipement, des légendaires qui apparaissent plus souvent.

Bref, le jeu est enfin devenu agréable en self-loot et on joue de nouveau pour looter du stuff et non pas de l’argent pour acheter le stuff. Ajoutons aussi que les niveaux de difficulté ont été revus et sont maintenant modifiables en début de session sans avoir à se retaper toute la campagne dans chaque mode pour déverrouiller le suivant.

La Mort dans tous ses états

Parlons maintenant de Reaper of Souls. Une extension qui ajoute un nouvel acte, trois boss majeurs, une nouvelle classe et un contenu endgame largement revu. L’acte 5 marque un retour à un jeu plus sombre, sensiblement plus difficile aussi, il ne faudra pas (trop) hésiter à abaisser le niveau de difficulté en court de partie. Dommage que le scénario ne suive pas et soit toujours aussi inintéressant.

Les nouveaux boss quant à eux souffrent du même défaut que ceux du jeu de base. Malthael est sympa, les autres sont assez faiblards (pas de grosses difficultés, juste des sacs à pv) lorsqu’on les compare à certains élites ou uniques que l’on croise en route ou lors des nouveaux events qui peuplent l’acte 5.

Heureusement, le endgame rattrape largement le coup. La nouveauté, c’est le mode aventure, disponible pour le compte dès l’acte 5 terminé par l’un de vos personnages. Le principe est simple, tous les actes et tous les téléporteurs sont disponibles, 5 objectifs par actes sont générés aléatoirement avec un gros tas d’xp et un coffre de loot une fois les objectifs d’un acte terminé.

L’autre nouveauté du endgame, c’est les Nephalem Rift. Ces failles, ouvrables grâce des clés obtenues en accomplissant les objectifs du mode aventure sont des maps où tout est aléatoire : la map, l’ambiance, les monstres et les boss. On peut donc se retrouver à combattre un boss dans un contexte différent de celui auquel il nous a habitué. Avec éventuellement quelques copains élites qui trainaient déjà dans le coin.

Puisqu’on vous dit que ce n’est pas un paladin…

Un dernier mot sur le croisé, le petit nouveau du jeu. Beaucoup diront qu’il marque une certaine paresse de la part de Blizzard tant il ressemble au paladin. Son fonctionnement fait beaucoup penser à un tank de MMO : une classe qui ne se sent bien qu’entourée d’un grand nombre d’ennemis, qui manque un peu de mobilité, mais qui compense par de grosses capacités à encaisser et à faire mal. Assez fun et différent à jouer du barbare et du moine, même si j’ai le sentiment que la classe trouve plus sa place en groupe qu’en solo.


8/10


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.