La Lame de Dunwall et Les Sorcières de Brigmore

A l’instar de ce que j’avais fait pour Bioshock Infinite, après le billet consacré au jeu principal, voici le billet consacré aux DLC de Dishonored. Et plus particulièrement aux deux contenus narratifs que sont La Lame de Dunwall et Les Sorcières de Brigmore, deux modèles de DLC consacrés à Daud qui se permettent d’être meilleurs que l’original. Même pas peur.

En quête de rédemption

Vous le savez probablement déjà si vous avez pris la peine d’écouter les messages audio du quartier inondé dans la campagne principale, Daud, l’assassin de l’impératrice, se pose des questions sur le bienfondé de son geste. Alors, lorsque l’Outsider lui donne une chance de se racheter cachée sous le nom de Delilah, Daud ne se pose pas de questions et fonce.

L’histoire nous proposera 6 nouvelles missions (3 par DLC), nous fera visiter de nouveaux lieux mais aussi des environnements que l’on connait déjà avec toujours ici et là des objectifs cachés qui pourraient se révéler utiles plus tard dans le jeu.

Dishonored 2015-04-04 06-13-15-96_1

à la fin, la liberté ou la mort ?

La même chose, mais en mieux

Bien qu’ayant reçu leurs pouvoirs de la même source, Corvo et Daud ne partagent pas l’intégralité de leurs capacités. Certains pouvoirs disparaissent (comme la Possession), d’autres sont propres à Daud (comme l’invocation d’assassin) tandis que d’autres sont modifiés. A l’image du Blink, qui arrête maintenant le temps quand avec Daud vous visez votre destination, ce qui rend l’enchaînement de plusieurs Blink en plein vol possible.

On notera aussi l’apparition de nouveaux gadgets (comme les mines) et de nouveaux ennemis. Autre nouveauté, le principe de faveurs vous permettra, en début de mission et là uniquement, de dépenser un peu de l’or que vous aurez gagné pour obtenir de l’aide pour la mission en cours. Aide qui peut se présenter sous la forme d’une rune qui aurait été absente autrement, d’un informateur vous donnant des chemins alternatifs ou encore d’un déguisement vous permettant de circuler plus librement dans le niveau.

Dishonored 2015-04-09 21-12-33-78_1

Pensez à sauvegarder avant de bouger…

Conclusion

Plus que simplement « more of the same », La Lame de Dunwall et Les Sorcières de Brigmore offrent une nouvelle campagne au jeu, complétant celle vécue par Corvo et étoffant un personnage intéressant à peine survolé dans le jeu de base.

Je ne ferais finalement que deux reproches à ces DLC. La fin de la Lame de Dunwall est trop abrupte, et c’est d’autant plus dommage qu’elle arrive au terme de la partie la moins réussie de ce premier DLC. A l’inverse du second qui offre un niveau final bien corsé. Mon deuxième regret se trouve dans la confrontation entre Daud et Corvo, rejouée dans ce DLC qui ne tiens malheureusement pas compte de la décision que vous avez prise dans le jeu de base. Dommage de se quitter sur ce petit regret, car ces deux DLC sont d’excellentes factures. Le genre qu’on aimerait voir plus souvent.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.