Trine, l’édition enchantée

Il est rare que je m’intéresse à un jeu en early access. C’est pour moi le meilleur moyen de se gâcher le jeu final en voulant le voir trop vite. Pourtant, l’annonce de Trine 3 m’a rappelé que je n’avais pas réécrit d’articles sur les jeux de cette excellente série. On commence donc avec Trine Enchanted Edition.

A trois c’est mieux

Le principe de Trine est très simple et rappelle beaucoup celui de The Lost Viking. Trois personnages très différents se retrouvent liés par un artefact (le Trine du titre) et vont devoir utiliser leurs compétences particulières pour franchir des niveaux mélangeant énigmes, plateformes et un peu d’action, avec pour le joueur la possibilité de switcher de personnage à la volée. Le premier personnage jouable est Amadeus, un mage maladroit dont la télékinésie fera merveille lors des énigmes mais qui saura également se rendre utile en créant boites et planches métalliques. Pontius quand à lui est chevalier auquel on laissera la place lorsque le besoin de combattre se fera sentir. Situation pendant laquelle son bouclier et son épée feront merveille. Zoya enfin est la voleuse du groupe et le personnage le plus agile des trois. Elle est capable d’utiliser un grappin lui permettant de s’accrocher à tous les support en bois mais son arc sera également utile pour combattre d’un peu plus loin.

Trine Enchanted Edition

Promenons-nous dans les bois

Un régal pour les yeux, ce Trine

Le Trine de base était déjà très joli, ce Trine Enchanted Edition est lui juste magnifique. Il s’agit en fait de Trine 1 refait avec le moteur de Trine 2, sans toucher au gameplay mais uniquement au rendu visuel. Le résultat est un jeu qui est une véritable explosion de couleurs. On pourra peut-être reprocher au jeu d’être trop facile, la faute à une mort très peu pénalisante, une gestion de la mana parfois bien lourde (notamment pour Amadeus), des artefacts dont on se passerait bien et un bestiaire un peu réduit.

Trine Enchanted Edition

Il y a quelques boss dans le jeu

Rien toutefois qui justifie de passer à côté, d’autant que le jeu est pourvu d’un mode multijoueur qui permet de s’y essayer en couple. Laisser lui une chance et vous verrez, la magie ne peut que prendre.

2014-07-26_00011


8/10


J’ai aimé

  • La réalisation de toute beauté
  • La musique qui colle bien à l’ambiance magique
  • La grâce de Zoya

Je n’ai pas aimé

  • La gestion de la mana
  • Les artefacts souvent inutiles
  • Des squelettes, encore des squelettes

Le reste de la galerie d’images est disponible ici.

Une réflexion sur “Trine, l’édition enchantée

  1. Pingback: Pariez sur le mineur avec Rochard | 60secondes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.