Tomb Raider, la renaissance de Lara Croft

Je n’ai jamais été un grand fan de Lara Croft et la licence Tomb Raider est donc une de ces licences à laquelle je n’ai jamais touché. Pourtant, l’annonce de ce reboot très « Uncharted » en 2013 m’avait intéressé. Deux ans plus tard et alors que le suite arrivera bientôt sur One, j’ai enfin pris la peine de terminer le reboot des aventures de Lara. Et c’était plutôt cool.

Lara Croft, la fille de Nathan Drake et John McClane

Désolé pour les images sorties de votre imagination tordue à la lecture de ce titre. Tomb Raider 2013 nous propose donc de vivre l’étape traumatisante qui a transformé Lara, cette jeune archéologue innocente et manquant de confiance en elle en Lara Croft, l’aventurière que l’on connaissait avant. Alors qu’elle participe à une expédition cherchant la civilisation perdue du Yamatai, Lara et l’équipage de son navire échouent sur une île aux habitants peu hospitaliers, frappée de mystérieuses tempêtes et dont un prêtre pas très sain d’esprit s’est mis en tête d’utiliser l’une des compagnes de Lara pour ramener à la vie une reine morte depuis longtemps. Lara va donc devoir apprendre à survivre dans cet environnement hostile et résoudre les mystères de l’île pour espérer s’en échapper. Et elle va en baver. Beaucoup.

2015-07-18_00018_19704392979_o

I Will Survive

Tomb Raider, le renouveau par les QTE

Pour être franc, les deux premières heures sur ce Tomb Raider m’ont fait peur tant elles synthétisent tout ce que je déteste dans le jeu vidéo : une ligne droite parsemée de QTE. Sortir d’une grotte ? QTE. Première rencontre avec les loups ? QTE. Ne pas réussir à tuer les loups dans la zone ? QTE. Échapper à un agresseur pour récupérer une arme à feu ? QTE. Pénible.

2015-07-14_00001_19890962475_o

Heureusement, cette tendance se calme dans la suite du jeu pour se restreindre à des QTE plus naturels et prévisibles. Les environnements du jeu en profitent pour s’ouvrir un peu (sans atteindre l’open world, ne rêvez pas) avec ses objets plus ou moins cachés à découvrir. Le monde justement est visuellement assez réussi, surtout pour ses effets de lumières. On peut aussi saluer le soin que Crystal Dynamics a apporté aux détails, que ce soit les nombreuses blessures que Lara ramassera en cours de route ou les détails de l’environnement pour rendre le tout cohérent.

2015-07-20_00004_19864831176_o

Et merde…

Le temps des regrets

Toutefois, tout n’est pas parfait dans ce nouveau Tomb Raider. Premier point noir, l’exploration est beaucoup trop fortement simplifiée par « l’instinct de survie » de Lara. D’une simple pression sur une touche, le jeu montre au joueur tous les objets avec lesquels Lara peut interagir. Ce qui est une bonne idée de base se révèle en fait trop efficace puisqu’il est possible de détecter des objets à travers les murs ou de marquer ceux découvert via une carte de la zone.

2015-07-18_00007_19896067051_o

Autre regret, les tombeaux sont absolument ridicules dans cet épisode. Très courts, ils se résument la plupart du temps à résoudre une simple énigme pour accéder à un trésor caché. Enfin, la narration et le rythme du jeu laissent un peu à désirer, avec des séances de gunfights qui tirent parfois en longueur, même si les armes ont la patate.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, j’ai pourtant passé un excellent moment avec cette nouvelle Lara.


8/10


J’ai aimé

  • La nouvelle Lara, belle et attachante
  • C’est plutôt beau
  • Un Tomb Raider que j’ai aimé

Je n’ai pas aimé

  • Le début, avec ses QTE toutes les 3 minutes
  • Des « tombeaux » indignes du genre

La galerie consacrée à Tomb Raider est ici.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.