Giana Sisters, souvenirs d’enfance

Lorsqu’on me parle des jeux qui ont marqués mon enfance, un des premiers qui me vient à l’esprit était un clone de Mario destiné au Commodore 64. Nous étions en 1987. En 2012, une campagne kickstarter a ravivé mes souvenirs en remettant le titre au goût du jour avec Giana Sisters : Twisted Dreams.

En bref

Giana Sisters : Twisted Dreams est un jeu de plateforme-action où vous devrez terminer un niveau souvent assez long en collectant au passage assez de rubis pour déverrouiller les boss de fin de monde. Le jeu vous met pour cela aux commandes de deux sœurs, une blonde plutôt petite princesse et une punk plus rock. Vous devrez passer de l’une à l’autre en une touche pour collecter les rubis et chacune d’elles aura sa propre compétence spéciale. La première peut ainsi faire une pirouette qui lui permet de planer dans les airs, l’autre possède un dash qui peut détruire certains murs ou rebondir sur d’autres obstacles.

Petite originalité, chaque sœur a son propre environnement (et sa propre musique) et passer de l’une à l’autre va modifier les obstacles sur votre route ou changer les ennemis. Un pont brisé va être entier pour l’autre soeur, une simple tortue va se transformer en monstre sautant, etc.

Les boss et moi

Petit aparté en guise de conclusion. Je ne comprends pas la décision d’introduire des boss dans ce genre de jeu et dans celui-ci en particulier. Dans Giana Sisters, le personnage est fragile et il suffira d’un seul contact (sauf power-up) pour mourir, et cette règle est (dans l’ensemble) également valable pour les ennemis que l’on croise dans les niveaux. Mais pas pour les boss.

Ici, le principe consistera à reproduire plusieurs fois la même action tout en évitant de prendre des dégâts. Ce qui donne au mieux un combat inintéressant car trop simpliste (le second boss) ou frustrant car trop aléatoire (le premier qui ne peut être blessé que par un mécanisme mobile activé par le switch entre les deux sœurs). Bref, mettez des boss si vous voulez, mais mettez-les dans l’esprit du jeu.


5/10


J’ai aimé

  • Les changements selon la version du personnage que l’on joue.
  • Les transitions musicales entre les deux sœurs.
  • Nombreux modes de jeu.
  • Plutôt joli.

Je n’ai pas aimé

  • Inertie des personnages en fin de mouvement un peu bizarre.
  • Niveaux trop longs, d’autant qu’il faut tout recommencer si on s’arrête en route.
  • Environnements répétitifs.
  • Placement de checkpoints discutables.
  • Boss inutiles.

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.