Darksiders 2, la mort dans tous ses états

Qui dit « nouvelle génération de console » dit souvent « réédition de jeux de la génération précédente vaguement remis aux normes du jour ». Vous l’avez peut-être raté, mais c’est ce qui s’est produit pour Darksiders 2 qui se voit gratifié depuis la semaine dernière d’une Deathinitive Edition. L’occasion de refaire un petit tour sur le jeu dans sa version de base.

Le point sur l’histoire

L’histoire de Darksiders 2 est l’histoire d’une grosse déception. Alors que le premier épisode s’achevait sur une fin pleine de promesses pour la suite, Darksiders 2 préfère nous proposer une histoire se déroulant en parallèle des aventures de War.

Nous campons ici Death, le frère aîné de War bien décidé à racheter les actes de son cadet. Avec comme idée principale de récupérer les âmes de l’humanité décimée par l’apocalypse. Pas si simple, puisqu’il va falloir tuer pas mal de trucs en chemin. Le principe de jeu reste dans la lignée du premier épisode, on combat de nombreux monstres en extérieur, on explore des donjons en quête d’un objet qui va nous ouvrir de nouvelles voies d’exploration tout en accomplissant nos objectifs.

En ce qui concerne le jeu lui même, ce deuxième épisode semble avoir choisis la carte du « plus ». Le jeu est plus long, comporte plus de boss mais surtout plus dynamique. Là où War ressemblait à un char d’assaut, lourd et inexorable, Death est beaucoup plus agile et mobile, ce qui change totalement la façon d’appréhender les combats (moins de parade/contre, plus d’esquive). Mieux encore, l’intégration d’une légère dimension RPG avec loot et arbre de compétences permet de personnaliser Death, entre combat au corps à corps et magie.

J’ai beau avoir beaucoup aimé ce second épisode, il possède aussi de nombreux défauts, dont la présence de séquences de gameplay en tps totalement ratées mais surtout un problème évident de rythme dans un scénario qui utilise beaucoup trop souvent le principe de la règle des 3. Trois objets à trouver pour faire apparaître un boss, trois personnes à trouver pour parler à un PNJ important, etc.

Le cas de Darksiders 2 Deathinitive Edition

Je n’espérais pas de miracles de la Deathinitive Edition. Pourtant, sans être une révolution qui justifierait un rachat, elle se pose comme la meilleure version actuelle de Darksiders 2. Les principaux changements concernent les couleurs du jeu, un peu plus réalistes, et la gestion des lumières. On s’en rend principalement compte dans les niveaux à fortes concentration en sources lumineuses, comme la Forge du début du jeu.

Autre petit changement bienvenu, les DLC ont été intégré de manière plus cohérente au jeu. Les équipements qu’ils proposaient sont maintenant obtenus progressivement au cours de l’avancée du joueur, ce qui les rend beaucoup moins vite dépassés.

Bref, si vous êtes éligibles pour l’upgrade gratuite, n’hésitez pas. Pour ceux qui possède le jeu de base par contre, aucune raison de repasser à la caisse.


8/10


J’ai aimé

  • Un héros plus agile que War
  • La bande son
  • Artistiquement pas mal
  • Du loot et des choix de compétences
  • Nombreux combats de boss
  • Le doublage de Death

Je n’ai pas aimé

  • La caméra a parfois du mal
  • Le passage sur terre
  • Des textures pas à la hauteur
  • Un portage PC paresseux
  • La Mort n’est pas un vulgaire garçon de course
  • Pourquoi pas une réédition de Darksiders 1 ?

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.