Door Kickers, enfin un successeur à SWAT 4

Il y a parfois des billets qui, parce que je les prépare un peu trop à l’avance, tombent dans un mauvais timing. Alors que Rainbow Six : Siege est sorti la semaine dernière, je vais vous parler d’un jeu exclusivement solo et qui va vous rappeler l’époque où il fallait planifier ses actions avant de foncer dans le tas. Voici donc Door Kickers.

Mais que fait la police ?

Dans Door Kickers, vous incarnez le chef d’une équipe du SWAT, les forces d’intervention de la police américaine. A la tête de votre équipe, vous allez devoir accomplir les missions qui se présentent à vous. Il est important de bien comprendre que vous n’incarnez pas directement les membres de l’équipe, mais bien celui qui va donner les ordres et qui maudira souvent l’exécution de ceux-ci par ses subordonnés.

J’aime quand un plan se déroule sans accrocs

Une mission standard se déroule en deux phases. La première consiste à choisir les hommes (on peut débloquer différentes classes ayant chacun leurs particularités en cours de partie) et les points d’entrée de ceux-ci sur la carte. Le jeu passe ensuite en temps réel avec pause active où vous pourrez planifier vos actions : déplacements de vos hommes, contrôle de leurs champs de vision mais aussi des actions spéciales comme exploser une porte ou lancer une grenade étourdissante.

Si les premières missions, assez simples, permettent de concevoir le plan pendant la phase de planification pour le laisser se dérouler sans plus intervenir, on constate vite lorsque l’architecture des niveaux se complique qu’il est plus que nécessaire de reprendre régulièrement la main pour adapter ses plans. Heureusement, le jeu permet de relancer rapidement la mission tout en conservant vos plans de départ.

Le contenu de Door Kickers

Les missions étant assez courtes, on pouvait craindre la question du contenu de Door Kickers. Ces craintes se révèlent vite infondées puisque le jeu fait dans le complet. Outre l’intégration d’un éditeur de niveaux et du Steam Workshop, le jeu propose deux types de contenus différents. D’un côté, on trouve 85 missions uniques (au moment où j’écris ces lignes, les développeurs en ajoutant régulièrement) permettant de se faire la main sur les différentes situations auxquels vous aurez à faire face : simple élimination de suspect, prise d’otages ou les difficiles désamorçages de bombes.

De l’autre côté, le vraie challenge du jeu se trouve dans le mode campagne. Celui-ci vous proposera d’enchaîner les missions mais en ajoutant une persistance absente du mode missions uniques. Cette persistance a deux conséquences majeures : un policier mort lors d’une mission le reste et les blessures ne guérissent pas miraculeusement sans délais. Le mode campagne implique donc de faire beaucoup plus attention à nos hommes car il peut être assez rageant de perdre un homme expérimenté et de le voir remplacer par un bleu sans expérience.

Conclusion

Bien sûr, le jeu n’est pas exempt de défauts. On ragera ainsi parfois de voir vos sous-fifres rester sans réagir sous le feu parce qu’ils ne regardent pas dans la bonne direction. On pestera également devant certains actions liées à des portes qui ne se déroulent pas comme prévu. Mais ces petits défauts ne font pas le poids devant un constat simple : Door Kickers est un jeu terriblement addictif et réussi qui mérite votre argent sans la moindre hésitation, tant il vous occupera de nombreuses heures.


8/10


J’ai aimé

  • Très bien fourni en contenu
  • Les missions sont généralement rapides
  • Les ennemis sont positionnés aléatoirement
  • Super addictif

Je n’ai pas aimé

  • IA parfois débile
  • Quelques petits ratés d’interface

 

Une réflexion sur “Door Kickers, enfin un successeur à SWAT 4

  1. Pingback: TFGA 3×03 : Les uns connus des autres | 60secondes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.