Call of Juarez : Gunslinger rend hommage au western

Aujourd’hui, nous allons parler du dernier représentant de l’autre série Call of. Pas celle d’Activision qui nous revient (malheureusement) tous les ans, mais la beaucoup plus rare série de FPS de Techland. Nous allons donc parler de Call of Juarez : Gunslinger. Et comme le monde est petit, il est dans le Humble Bundle actuel.

Le bon, la brute et le chasseur de prime

S’il y a bien un genre sous-représenté dans le jeu vidéo par rapport à un média comme le cinéma, c’est bien le western. On se souvient bien sûr de licences de qualité comme Desperados ou Red Dead Redemption. Voire de la licence Call of Juarez. C’est elle qu’Ubisoft et Techland ont remis à l’honneur en 2013 avec ce Call of Juarez : Gunslinger qui a la lourde tâche de faire oublier le désastreux The Cartel.

Gunslinger nous propose de suivre un vieil homme à qui les habitués d’un saloon demandent de raconter l’histoire de Silas Greaves. Ce qui nous entraine dans une aventure où Silas, un chasseur de prime, rencontre les plus grand criminel de l’ouest alors qu’il poursuit les responsables de la mort de ses frères.

coj_gunslinger_2015-06-19_02-10-25

Que serait l’ouest sans une attaque de train ?

Si l’histoire du jeu est très convenue et prévisible, sa narration la rend agréable à suivre. En effet, notre vieillard est légèrement porté sur l’exagération et il n’est pas rare de le voir « embellir » les scènes que le joueur aura l’occasion de vivre. Que ce soit une embuscade qui vous mettra face à un nombre délirant d’indiens ou des passages qui se modifient au gré des corrections apportées par le narrateur, on ne s’ennuie pas même si on regrette que le jeu ne soit dispo sur Steam qu’en VO sous-titrée. Pas toujours facile de suivre quand on est occupé par l’action.

The Quick and the Dead

Puisqu’on parle d’action, du côté gameplay, Gunslinger ne fait pas dans l’original et pioche un peu partout chez la concurrence. On retrouve une approche résolument arcade, avec un bullet-time, des arbres de compétences et même des QTE (plutôt bien foutues pour une fois) permettant d’esquiver les balles. Ce qui s’avère précieux, car les ennemis seront régulièrement en surnombre. A défaut de posséder une IA très poussée, ils sont également précis, ce qui rend le jeu plutôt nerveux.

coj_gunslinger_2015-06-19_23-02-32

Des duels ponctuent chaque chapitre

Impossible de terminer la rubrique gameplay sans évoquer un passage qui devrait être obligatoire dans les FPS sauce western. Je veux bien sûr parler des duels. Chaque fin de chapitre nous proposera donc de nous frotter à l’une des légendes de l’ouest en un contre un. Un viseur à garder sur l’ennemi, la main à conserver dans l’alignement de notre arme et la confiance en nos réflexes pour tirer le premier. Des séquences très réussies qu’un mode à part permet de rejouer. Excellente idée qui permet d’allonger la durée de vie d’un jeu qui est autrement bien trop court.

Lucky Luke

Visuellement, le jeu s’en tire très correctement. Le rendu en cel-shading aide évidement le jeu à bien vieillir et le vignettage de l’image renforce encore un peu ce aspect bande-dessinée. En contrepartie, certaines textures font un peu de peine mais ça reste assez anecdotique. On regrettera par contre que le level design soit à ce point dirigiste. On pourra argumenter que cela permet de coller à la narration mais des environnements plus ouverts auraient été appréciés.


7/10


J’ai aimé

  • L’ambiance western
  • La narration
  • Le casting enchaine les grands noms
  • Les duels

Je n’ai pas aimé

  • Le mode histoire bouclé en moins de 6 heures
  • Le level design en mode ligne droite
  • La musique très quelconque

2 réflexions sur “Call of Juarez : Gunslinger rend hommage au western

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.