The Swapper, histoire de clones

Visiblement, lorsqu’un studio indépendant se lance dans le développement d’un premier jeu, son choix s’oriente souvent vers le genre du puzzle-plateforme pourtant surreprésenté sur PC. Illustration avec The Swapper, le premier jeu des développeurs de Facepalm Games.

All alone

Tout commence avec le crash d’une capsule spatiale sur une planète aride et déserte à l’exception du centre de recherche proche. Celui-ci effectue des travaux sur de mystérieuses pierres qui tenteront de communiquer télépathiquement avec vous. Très vite, vous découvrirez l’un des résultats de ces travaux : un mystérieux dispositif vous permettant de créer des clones qui imiteront chacun de vos mouvements et de projeter votre conscience d’un clone à l’autre. Voilà une idée de gameplay originale, parce que côté scénario, on fera dans le mystérieux.

TheSwapper_02

Un clone à l’avant, le perso que vous contrôlez en queue de groupe, et la projection d’un futur clone au centre.

Me, myself and I

Pratiquement toutes les énigmes de The Swapper reposent sur ce simple principe : gérer les clones dans la limite des quatre copies disponibles pour actionner les divers mécanismes vous permettant de récupérer les orbes d’énergie qui setont nécessaires pour avancer. La première difficulté consistera à maitriser leurs déplacements, puisque chaque clone fera exactement la même chose que celui dont vous avez le contrôle. Évidemment, divers éléments viendront vite vous mettre des batons dans les roues, comme les différents spots de couleurs qui illuminent des portions des salles. Les bleus bloquent la création de clones dans la zone qu’ils éclairent, les rouges bloquent l’échange d’âme et les violets font les deux. Sans parler des plaques qui inverseront la gravité de ce qui les traverse ou des tubes qui déplaceront vos personnages sans rien vous demander.

TheSwapper_01

La carte du complexe, avec ses portes que vous ne pourrez ouvrir qu’avec les orbes trouvés dans les salles.

Subtilité, réflexe et précision

En pratique, The Swapper est un jeu qui demandera surtout à son joueur de la patience et de la précision en plus de la logique propre aux jeux du genre. Pas mal d’énigmes sont en effet basées sur une exécution sans faille, comme lorsqu’il faut échanger l’âme entre plusieurs clones lors d’une chute d’une hauteur mortelle. C’est ce qui est à la fois sa force dans la satisfaction que l’on ressent lorsque réussit enfin une énigme qui nous résistait, et sa faiblesse puisque le jeu n’offre du coup aucune rejouabilité. Mais une première visite dans les dédales du centre dont le rendu visuel très pâte à modeler est très réussi mérite quelques euros.


6/10


J’ai aimé

  • Des puzzles pas faciles
  • Une atmosphère réussie
  • Le rendu visuel

Je n’ai pas aimé

  • Aucune rejouabilité

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.