Les mercredis cinéma #6 : Star Wars : The Force Awakens

Après une absence la semaine dernière (me regardez pas comme ça, c’est la faute de Netflix), voici le retour des mercredis cinéma avec LE blockbuster de fin d’année 2015 enfin disponible pour ceux qui préfèrent la VOST. Aujourd’hui, on parle de Star Wars : Le Réveil de la Force.

Star Wars : The Force Awakens

J’avais plutôt confiance en J.J. Abrams au moment de lancer le film. J’avais beaucoup aimé son reboot de Star Trek, et il ne pouvait pas faire pire que l’épisode 1. Je ne vais donc pas faire durer le suspens, j’ai beaucoup aimé cet épisode 7. Malgré ses défauts. Petit tour d’horizon sous la forme d’un « j’ai aimé/je n’ai pas aimé » parce que ça va m’aider à structurer le texte.

J’ai aimé

  • Les nouveaux personnages. Enfin une femme à l’avant plan de la licence. Pas une surprise chez Abrams (on se souviendra de Sydney Bristow dans Alias ou de Kate dans Lost), mais c’est plaisant quand on voit ce qu’en faisait Georges Lucas. J’étais plus dubitatif sur John Boyega et je le suis resté pendant une bonne partie du film avant d’avoir un peu d’espoir à la fin. On échappera peut-être au personnage qui est là juste pour le côté comique. Je reparlerai des méchants plus bas.
  • L’ombre de Luke, et les anciens personnages en général. C’était le grand absent de la bande annonce et j’ai beaucoup aimé les raisons de son éloignement. Il sera plus présent dans la suite, et c’est très bien comme ça. Du coup, c’est à Han que revient la charge de passer le flambeau à la nouvelle génération et c’est là aussi très bien fait. Le personnage a vieilli, pris de la bouteille et ses retrouvailles avec Leia sonnent justes.
  • BB-8. Les droïdes dans Star Wars, c’est loin d’être une histoire d’amour chez moi. Soyez honnête, et dites moi que vous n’avez pas eu envie de tuer C3PO dès son apparition à l’écran… Mais BB-8 m’a conquit, tout simplement.
  • L’humanisation des Stormtroopers. Dieu sait que j’aime me moquer des Stormtroopers dans la licence Star Wars. Les voir être autre chose que de simples clones bons à servir de chair à canon via Finn est une excellente idée.
  • Certaines séquences où la mise en scène brille. On sait JJ Abrams très bons pour faire des plans visuellement marquant. Quitte à les retrouver quasi à l’identique d’un film à l’autre. Mais je parle ici en particulier de la scène où Kylo Ren bascule finalement vers le côté obscur, avec la mise en parallèle de la lumière du soleil qui s’éteint. On me dira que c’est un effet facile, mais ça marche.

Je n’ai pas aimé

  • Les méchants. Et c’est le gros point noir du film pour moi. Vador ou même Dark Maul avaient une vraie présence menaçante. Kylo Ren, non. Ca tient à rien, mais j’ai eu l’impression de voir un enfant colérique bien plus qu’une menace réelle. Et je ne parle même pas du clone de Voldemort qu’est son maître, qui aurait sûrement gagné à rester dans l’ombre durant tout le film.
  • Les raccourcis scénaristiques. Je passe généralement assez facilement sur ce genre de détails, mais cet épisode 7 les accumulent tellement que ça devient impossible de ne pas les remarquer. Que ce soit la rencontre entre Finn/Rey et Han/Chewbacca, l’arrivée opportune de la résistance chez Maz Kanata ou le réveil de R2, ta gueule, c’est magique la Force.
  • La planète où Rey trouve Luke n’est pas Tython. Parce que je peux comprendre la mise au placard de l’univers étendu pour ce que les nouveaux films vont couvrir, je l’accepte moins pour ce qui s’est déroulé avant.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.