Q.U.B.E. lave plus blanc que blanc

Malgré son succès, on ne trouve sur le marché qu’assez peu de jeux inspirés de Portal. Le jeu dont je vais parler cette semaine fait partie de ceux qui ont essayé de reprendre la formule. Bienvenue dans le Q.U.B.E.

Rendez-vous avec le QUBE

Lors de la sortie de la première version en 2012, Q.U.B.E. ne s’embarrassait pas d’un scénario, préférant vous plonger dans le bain sans plus d’explications. La Director’s Cut tente d’y remédier. Vous êtes dans l’espace, à bord d’un mystérieux cube qui va entrer en collision avec la Terre. Vous avez été envoyé là pour stopper le cube et cela passera par la résolution de bien des énigmes sans que vous sachiez très bien en quoi ça vous aide. Et ce n’est que le premier problème du jeu.

20160501071319_1

Ceci n’est pas issus de Portal

Rendez nous GLaDOS

Avant de parler du jeu lui-même et de son gameplay, je voudrais parler de son environnement. L’un des principaux reproches que l’on peut faire au jeu concerne l’ambiance du jeu. Les salles d’énigmes sont totalement blanches et tout le début du jeu dégage un côté très aseptisé. Il faudra attendre le dernier tiers du jeu et une idée de mise en scène empruntée à Portal pour atténuer un peu ce côté trop propre des niveaux du jeu. Un des objectifs de la Director’s Cut était justement de retravailler un peu l’ambiance du jeu, mais le succès n’est que partiellement au rendez-vous. Votre seul contact avec le monde extérieur se contentera de messages impersonnels, non sous-titrés de surcroit (même en VO). C’est dans ces moments que l’on prend conscience de la qualité des piques de GLaDOS.

20160430073053_1

Là c’est facile

Le QUBE en 7 couleurs

Ce manque d’ambiance est d’autant plus dommage que le gameplay du jeu est plutôt sympathique. Il part d’un principe qui est assez simple. Le joueur possède des gants qui vont réagir avec les cubes de couleurs que l’on trouve dans les salles. A chaque couleur son comportement. Les cubes rouges peuvent agrandis pour devenir des colonnes, les jaunes deviennent des escaliers, les bleus servent de trampolines tandis que les mauves feront tourner une portion de la salle. Les verts enfin ne peuvent être modifier mais peuvent être déplacer par l’un des autres. Tout le concept va donc être de combiner au mieux ces cubes pour sortir de la salle, avec de nouvelles mécaniques qui s’ajouteront au fur et à mesure des 3 heures de jeu.

20160503002116_1

La pire énigme du jeu, de très loin

Bon mais un peu court

Car oui, le mode histoire du jeu ne vous occupera que pendant à peine 3 heures. Les développeurs ont toutefois ajouté un mode time-trial pour allonger un peu la sauce, mais ça reste très court.

Globalement, Q.U.B.E. est donc un jeu d’énigme qui, bien que multipliant les clins d’œil à Portal jusqu’à copier son déroulement (enchainement de salles pour apprendre les concepts de base puis passage derrière le décor), est assez différent pour mériter qu’on lui donne sa chance. Ayez seulement bien conscience que le jeu est fort court et que les seuls énigmes un peu difficiles le seront à cause de la physique du jeu plus que de la difficulté à en comprendre la logique.


6/10


J’ai aimé

  • Des mécaniques simples
  • Quelques passages inventifs (les niveaux dans le noir)
  • Seulement 10 euros

Je n’ai pas aimé

  • Trop court
  • Un monde impersonnel
  • Physique lourdingue sur certains puzzles

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.