Les mercredis cinéma #11 : 10 Cloverfield Lane

Cette semaine, je vais vous parler d’un film qui me place dans une situation parfois inconfortable pour profiter d’un film. Je vais vous parler de 10 Cloverfield Lane en n’ayant jamais vu le Cloverfield original. Je ne suis pas sûr que ce soit à mon désavantage dans le cas présent.

10, Cloverfield Lane

Alors qu’elle vient de prendre la route après avoir rompu avec son petit ami, Michelle (Mary Elizabeth Winstead) est victime d’un accident de voiture. Elle reprend connaissance dans un abri souterrain fabriqué par Howard (John Goodman) qui lui apprend que le monde extérieur a été victime d’une attaque.

La première partie du film nous permet de partager les doutes du personnage de Michelle. La tension est palpable et Goodman en impose dans son rôle de sauveteur/geôlier. Pourtant, le personnage devient également un problème au fur et à mesure que le film avance. Howard est, dès sa première apparition, inquiétant et son comportement lors du premier repas de groupe renforce encore cette impression. Il n’était dès lors pas franchement utile de continuer à nourrir nos doutes durant tout le film (toute l’histoire avec la fille d’Howard) au point qu’on frôle l’overdose et que le spectateur a juste envie de dire « okay, on a compris, il est louche ».

Cloverfield_3

– J’entends du bruit en surface ! – C’est les retombées, t’occupe, mange ta soupe.

Le deuxième problème que j’ai avec le film est le personnage d’Emmett, troisième occupant de l’abri d’Howard mais dont on se demandera durant tout le film à quoi il sert dans l’intrigue. Une utilité dans l’intrigue telle qu’il en sort d’une manière assez abrupte sans qu’il ne manque à personne. Et je ne parle même pas de la fin du film qui offre à Mary Elizabeth Winstead son moment bad ass mais qui contraste complètement avec le rythme général adopté par le film jusque là.

Cloverfield_2

– T’es qui toi déjà ?

10 Cloverfield Lane me laisse donc un sentiment assez mitigé. Je ne regrette pas de l’avoir vu mais il aurait probablement gagné à s’épargner ses dernières minutes (en s’arrêtant lorsque Michelle découvre au loin la source du bruit à l’extérieur par exemple). Je ne suis par contre pas plus curieux de voir Cloverfield qu’avant le film par contre.

2 réflexions sur “Les mercredis cinéma #11 : 10 Cloverfield Lane

  1. Il me semble qu’il n’y a pas vraiment de lien entre les deux films, mis à part l’utilisation de « Cloverfield » dans le titre de chacun. Cela dit, c’est une supposition, j’ai tenté de voir Cloverfield-premier-du-nom il y a bien longtemps et je ne suis même pas certaine d’être arrivée au bout.

    Ce film laisse un sentiment mitigé, je suis d’accord. John Goodman n’a pas besoin d’une théorie fumeuse de papa pédophile pour le rendre encore plus creepy hein, il suffit des scènes où ils sont tous à table pour qu’on ait des frissons qui nous parcourent l’échine.

    J’ai bien aimé le personnage d’Emmett, c’est un peu le capital sympathie de l’ensemble, même si effectivement, il n’apporte rien à l’histoire. A part deux-trois p’tites blagues et punchlines par-ci, par-là.

    J’avoue que la fin m’a paru un peu précipitée ou carrément téléphonée, j’ai du mal à trouver un mot adéquat pour exprimer mon ressenti. Comme toi, je me suis dit qu’il aurait été préférable d’arrêter le film au moment où elle découvre la raison de pourquoi qu’elle était enfermée dans le bunker. La scène où elle effectue son demi-tour devant le panneau, j’ai juste eu envie de dire « WHY ? ». Largement dispensable.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Les mercredis cinéma : Bilan 2016 | 60secondes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.