Sacred 3 renie son passé

Si le genre du Hack&Slash a son roi avec Diablo, il faut constater que peu de licences ont tenté de menacer sa couronne. Parmi celle-ci, on retrouve la série Sacred développée par les allemands d’Ascaron Entertainment. Depuis lors, la licence a atterri chez Deep Silver à qui nous devons le jeu dont je vais parler aujourd’hui : le mal nommé Sacred 3.

Massacre de licence

Lorsqu’on parle de Sacred a un joueur qui y a joué, les deux premières choses qui lui viendront à l’esprit seront probablement « la seraphine qui combat en talons » et « un hack&slash en monde ouvert ». Si la première est toujours au programme, le deuxième a lui totalement disparu. Dans Sacred 3 nous incarnons l’un des héros du monde d’Ancaria envoyer combattre un méchant qui a une armée d’une taille inversement proportionnelle à celle de son intelligence. Ce qui nous fera donc pas mal de monde à tuer, seul ou en groupe puisque le jeu est jouable en coop.

20160530001149_1

Ca a l’air paisible pour le moment

Ni hack&slash…

Difficile de voir encore un semblant de H&S dans ce nouveau Sacred. On est en fait même plus proche d’un beat’hem all dont on aurait ôté les passages spectaculaires. Chaque héros se joue de manière assez semblable. Un bouton pour l’attaque, un autre pour l’esquive, un troisième qui sert aux interruptions et à briser les boucliers et enfin deux pouvoirs pour chaque héros. Avec les armes, ces pouvoirs seront les seuls éléments qui les différencient un peu. Toutefois, comme la progression de ces pouvoirs est liée au niveau du personnage, on comprend vite qu’il n’est pas intéressant d’en changer. De la même manière, les âmes que l’on peut trouver (et équiper) en tuant certains mobs ne seront que rarement changées puisque le joueur n’a aucun contrôle sur la manière dont elle progresse. J’ai ainsi vu 4 âmes évoluer au niveau 2 sans que je m’en sois jamais servi. Vraiment un fonctionnement idiot.

20160522231348_2

Parfois les combats sont compliqués par des éléments extérieurs

Ni monde ouvert…

Mais le point le plus lassant du jeu se trouve dans sa construction. Le jeu propose effectivement de progresser de missions principales en missions principales dans des maps terriblement linéaire. Pire encore, chaque maps se découpera en arènes fermées dont vous ne pourrez sortir qu’une fois les ennemis morts avant de vous proposer un boss de fin de niveau. Ce manque d’imagination atteint son paroxysme dans les cartes des missions secondaires qui seront soit des arènes uniques où il vous faudra repousser des vagues de mobs ou des couloirs dont il faudra éliminer tout ce qui respire. Cette organisation des niveaux finira vite par lasser, même si les environnements sont variés.

20160530225623_1

Oh, une arène

Sacred est mort, vive Sacred ?

Mais le point qui m’a définitivement sorti du jeu est clairement l’humour dont le jeu essaie de faire preuve pour cacher la pauvreté de son scénario. Non pas que l’humour soit un mal dans les jeux vidéo, mais Sacred 3 en fait des caisses et n’est que rarement drôle. D’autant que cet humour s’accompagne d’un doublage qui rappelle les pires années des animes de ma jeunesse. Imaginez un méchant con comme un balais, qui dans une pitoyable tentative d’humour remplace des mots par d’autres quand il parle, donnez lui la voix d’un personnage de City Hunter et vous comprendrez la douleur auditive qui attend le joueur.

20160523003558_1

Imiter les présentations de boss de Borderlands ne suffit pas

Au final, Sacred 3 donne vraiment une impression de jeu bâclé qui se repose vite fait sur le nom de sa licence mais n’essaie même pas d’y être un peu fidèle. Passez votre chemin ou, mieux encore, préférez lui Sacred 2.


4/10


J’ai aimé

  • Environnements variés
  • Un système de combat correct…

Je n’ai pas aimé

  • L’humour débile du jeu
  • … mais qui finit par lasser au fil des arènes
  • Mécaniques de boss qui se répètent
  • Aucun loot et personnalisation aléatoire
  • Le système d’énergie, complètement idiot

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.