Les mercredis cinéma #13 : Midnight Special

Me voilà enfin en vacances, et mon éloignement de mon PC de jeu met un peu le blog au repos. Heureusement, nous avions quelques films de ces derniers mois à voir. On commence avec Midnight Special, ou quand Jeff Nichols s’attaque à la SF sans avoir de scénario.

Midnight Special

Jeff Nichols est un réalisateur que j’ai découvert avec Mud en 2012. Un film au rythme lent, à l’ambiance réussie et porté par un acteur à la forte présence, déjà. Et c’est exactement la formule que l’on retrouve dans Midnight Special. Le synopsis vite fait :

Roy Tomlin et son fils Alton fuient à travers les Etats-Unis, cherchant à échapper à une secte qui voit en Alton un messie et au gouvernement qui le voit comme une menace. Car le garçon possède quelques pouvoirs surnaturels.

D’emblée, la plongée dans le scénario du film va choisir la carte du mystère. Qui est le garçon, que peut-il faire, où Roy cherche-t-il à le conduire et pourquoi, autant de questions qui ne trouveront une réponse que plus tard dans le film. C’est dans cette première partie que l’on retrouve ce qui m’avait plus dans Mud : Jeff Nichols parvient à créer une ambiance lors de cette escapade nocturne dans une voiture tous feux éteints. Et à rendre le mystère captivant au fur et à mesure que les pouvoirs de l’enfant se manifestent.

Un problème se pose par contre au fur et à mesure que l’on se rapproche de la date fatidique évoquée dans le film, c’est le manque d’enjeux de ce final. La scène où le personnage d’Adam Driver découvre la destination des fugitifs en est l’exemple le plus frappant : aucune explication ne sera donnée. Il entoure des nombres un peu au hasard, en déduit une destination et basta. Dommage, car on a du coup un peu l’impression que le film ne savait pas comment finir son histoire et s’est débarrassé un peu abruptement de certains points de son scénario.

Et c’est d’autant plus dommage que Nichols s’entoure une fois encore d’acteurs parfait dans leurs rôles. Michael Shannon a vraiment une présence magnétique qui convient bien à ce père prêt à tout pour son fils, tout comme Kirsten Dunst dans le rôle de la mère d’Alton ou Joel Edgerton en compagnon témoin d’un truc qui le dépasse. Bref, un bon film certes un peu moins réussi que Mud mais qui mérite tout de même le coup d’oeil.

2 réflexions sur “Les mercredis cinéma #13 : Midnight Special

  1. Pingback: Stranger Things, Netflix au top | 60secondes

  2. Pingback: Les mercredis cinéma #15 : spécial DTV | 60secondes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.