The Vanishing of Ethan Carter

Lorsqu’on parle d’expérience narrative, on peut s’attendre à tout et n’importe quoi, de la simple promenade sans gameplay au dépaysement complet teinté d’horreur. Le jeu dont je vais parler cette semaine cite quand à lui Dear Esther, Myst et Murdered : Soul Suspect comme référence. Cette semaine, nous partons donc à la recherche d’Ethan Carter.

aka John Constantine

L’histoire nous plonge dans la peau de Paul Prospero, détective occulte de son état, qui répond à l’appel à l’aide d’Ethan Carter. Ce jeune garçon, grand amateur d’histoires fantastiques a semble-t-il réveillé quelque chose de peu naturel et vous allez devoir remonter la piste, résoudre les mystères de Red Creek Valley et découvrir ce qui se cache derrière la disparition d’Ethan.

Simulateur de marche

« Ce jeu est une expérience narrative qui ne vous tiendra pas la main ». C’est par ces quelques mots que débute une nouvelle partie. Le jeu nous largue donc dans une forêt et nous laisse totalement seul pour la suite, au point qu’il est possible de passer à côté de certaines énigmes en restant un peu trop sur les sentiers battus. Ce qui est d’autant plus gênant lorsqu’on constate à la fin du jeu que ces énigmes ne sont en rien facultatives pour terminer le jeu.

20160721005916_1

Le jeu vous met sur des rails, mais je vous conseille de ne pas suivre les voies

A côté de ces énigmes « secondaires mais pas vraiment », on retrouve des phases d’enquête régulièrement placées sur votre chemin. Ces phases se déroulent en deux étapes : la première consiste à récupérer des indices en partant d’un cadavre puis, à l’aide des talents occultes de Paul, à reconstituer le meurtre en recréant la chronologie des évènements. C’est clairement la partie la plus réussie du jeu bien qu’elle souffre elle-aussi de la volonté de ne pas expliquer le gameplay au joueur, puisque le jeu ne vous indiquera jamais le nombre d’indices que vous êtes censés découvrir.

20160721011822_1

Vous avez trouver un indice. Mais la victime est planquée plus loin.

Le problème du photo-réalisme

Nombreux sont les jeux du genre à essayer d’approcher un certain photo-réalisme. De ce côté, The Vanishing of Ethan Carter est un beau jeu qui possède une personnalité, chose devenue bien rare à une époque où les jeux sont souvent des clones différant uniquement par la skin. Les développeurs ont utilisé ici une technique appelée photogrammétrie qui rend très bien pour peu qu’on ne regarde pas de trop près les quelques textures ratées qui trainent. Cette technique donne également un monde un peu statique dans lequel on a un peu l’impression que rien n’est là par hasard, même si la fin du jeu apporte une certaine explication à ces détails.

20160725015156_1

Promenade en forêt au programme

Le fond et la forme

Me voilà bien embêter au moment de conclure. TVoEC possède de bonnes idées qui lui donne un aspect « jeu » trop souvent absent des expériences narratives. Son histoire, même si on peut en deviner les aboutissants, et son ambiance fonctionne. Mais le jeu est aussi paradoxalement miné par la liberté que les développeurs ont laissé aux joueurs. Un titre recommandable donc, en ayant conscience des risques de devoir faire du backtracking si vous n’avez pas assez une âme d’explorateur.


7/10


J’ai aimé

  • L’ambiance
  • La mécanique des enquêtes
  • C’est globalement très joli

Je n’ai pas aimé

  • Il n’y a que peu d’éléments accessoires dans le monde
  • Quelques textures qui font tâches au milieu du reste

Une réflexion sur “The Vanishing of Ethan Carter

  1. J’ai personnellement beaucoup aimé ce jeu ! J’ai effectivement dû revenir en arrière plusieurs fois et j’ai tourné en rond pendant un bout de temps, mais il est assez unique en son genre et j’ai été complètement captivée 🙂

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.