Yesterday cherche son identité

On connait surtout les espagnols de Pendulo pour avoir redonné un peu de couleurs au genre du point&click avec la série Runaway. Avec le jeu de cette semaine, on s’éloigne des jeux d’aventure rempli d’une bonne dose d’humour pour un thème plus noir. Cette semaine, nous allons parler de Yesterday.

La mémoire dans la main

Un mystérieux tueur en série assassine des clochards à New York. C’est cet évènement qui a mis en relation Henry White, le fils d’un riche homme d’affaire et John Yesterday, un expert en culte satanique. Mais Yesterday a tenté de se suicider alors qu’il enquêtait sur l’ordre de la chair, un culte démantelé par l’inquisition espagnole. John a survécu mais a perdu la mémoire et va donc remonter la piste pour tenter de découvrir le lien entre le tueur et l’ordre. Voire même les secrets de son passé.

20160703071513_1

Notre héros. Une belle tête de vainqueur.

Point de scénario

Une fois n’est pas coutume, je vais débuter cette critique par un petit coup de gueule sur un choix scénaristique. Sans spoiler. Je déteste ce principe scénaristique qui consiste à donner au joueur des informations sur les différents protagonistes que le personnage que nous jouons n’a pas. C’est un principe qui fonctionne à la télévision et au cinéma, pas dans un jeu vidéo. Prenez un épisode de Columbo comme exemple et demandez vous ce que ça donnerait si vous deviez jouer notre bon lieutenant en ayant vu le coupable dès les premières minutes de la partie.

Si je vous parle de ça, c’est parce que le jeu utilise ce schéma à plusieurs reprises. Certes l’aventure est courte avec ses 4 heures de durée de vie et notre héros finit rapidement par découvrir le pot aux roses. Mais inconsciemment, je me suis retrouvé coincé sur une énigme parce que je refusais de parler à un personnage que je savais suspect.

20160703072541_1

Le meilleur personnage du jeu

Drag & Click

En terme de gameplay, Yesterday est un jeu d’aventure on ne peut plus classique dans son déroulement. Chaque chapitre vous demande de résoudre une petite série d’énigmes, en collectant dans les tableaux des objets que vous pensez utiles et en les combinant au besoin, avec un bon vieux drag and drop. Contrairement à d’autres jeux du même studio, les énigmes sont assez simples et le cheminement entre les différentes étapes assez logique pour qu’on ait pas l’impression que Pendulo cherche à allonger la durée de vie de façon un peu artificielle.

On note également le retour de la fonction indice, déjà présente dans The Next BIG Thing. Appuyer sur un bouton vous donnera une indication sur la prochaine action à effectuer puis vous laissera chercher seul pendant que l’indice se recharge. Pratique lorsqu’il vous manque un objet sans être assez précis pour résoudre les énigmes à votre place.

20160704074552_1

La barre d’inventaire et les très utiles boutons indiquant les interactions possibles avec le décor ainsi que les indices.

En conclusion

J’ai beaucoup aimé les quelques heures passées sur le jeu mais je dois aussi reconnaître qu’il n’est pas exempt de défauts. J’ai déjà abordé sa durée de vie et je pense qu’une partie des autres défauts du jeu vient de l’intention de porter ce jeu sur plateforme portable (il est sorti sur ipad et android). On se retrouve donc devant une animation que je trouve assez saccadée sur PC et une interface qui sent légèrement le « fait pour les gros doigts ». Mais il s’agit là de détails mineurs par rapport au reste et j’espère que Pendulo pourra donner une suite à son jeu.


7/10


J’ai aimé

  • Des énigmes assez logiques
  • Le concierge de l’hôtel parisien

Je n’ai pas aimé

  • Le début du jeu
  • C’est court…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.