Les mercredis cinéma #16 : Warcraft

Jeux vidéo et cinéma ont rarement fait bon ménage. Pour un bon film, combien de ratés alors que le jeu s’y prêtait (c’est à toi que je parle, Max Payne !). Cette semaine, je vais parler d’un film qui allait forcément être attendu de pieds ferme par une Horde de fans. Cette semaine, je vais parler de Warcraft.

Warcraft : Le commencement

Avant de débuter, je dois préciser que j’ai pendant plus de 7 ans été un joueur régulier de World of Warcraft, ce qui fait de moi un membre de cette horde de fans dont je parlais dans l’intro. Si j’en parle, c’est parce que ça va forcément un peu colorer mon avis sur le film, car il est assez différent de voir s’animer un univers dont on aurait imaginer les contours après la lecture d’un livre et un univers qu’on a foulé.

Car la première réussite du film est là, c’est un immense plaisir de voir devant soi des lieux connus. Que ce soit Ironforge, Hurlevent, Karazhan ou Dalaran (qui rame beaucoup moins dans le film que dans le jeu…), les anciens de WoW sont directement en territoire connu. D’autant que Blizzard n’a pas oublié de faire des clins d’œil aux fans, du plus évident (le murloc) au plus caché (la pierre de tp en arrière plan d’une scène). On retrouve également la musique du jeu pendant le générique de fin, histoire de flatter le fan une dernière fois.

L’autre réussite, c’est bien évidement les Orcs. Je ne suis en général pas fan des créatures numériques dans un film qui finissent trop souvent par « sonner faux ». Mais avec les orcs de Warcraft, on a une nouvelle référence. Rarement une créature aura dégagé une telle présence, une telle impression de puissance et de naturel dans les mouvements que ce qui nous est proposé ici. Avec en particulier Durotan dont je ne suis pas loin de penser qu’il est un meilleur acteur que tous les acteurs humains du film.

durotan

Avouez, il a quand même la classe non ?

Car assez paradoxalement, on est loin d’être au même niveau concernant les races de l’alliance. Entre certains effets spéciaux assez moyens et les armures qui laissent une impression de toc assez frappante, c’est une petite déception, encore renforcée par le fait que je n’ai jamais pu m’ôter de la tête l’impression de voir Ragnar (le héros de Viking) et pas Lothar pendant tout le film.

Alors bien sûr, il y a beaucoup de chose à reprocher au film d’un point de vue scénaristique et les plus puristes du lore ne manqueront pas de noter les libertés prises avec l’histoire des jeux. Soit. Mais le fait est que j’ai passé un excellent moment devant ce film, bien meilleur que ce à quoi je m’attendais en voyant la bande annonce. J’espère maintenant une suite, voir Thrall et tous les personnages récents de l’univers.

 

4 réflexions sur “Les mercredis cinéma #16 : Warcraft

    • C’est fort probable que la suite soit centrée sur l’évolution parallèle de Thrall et Varian (rip) oui.

      En même temps, ils vont avoir tellement de personnages à introduire pour la seconde guerre que ça va être un casse-tête pour eux.

      J'aime

  1. Pingback: Les mercredis cinéma #17 : Mes films en août | 60secondes

  2. Pingback: Les mercredis cinéma : Bilan 2016 | 60secondes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.