Coup d’oeil sur la beta de The Elder Scrolls : Legends

Bethesda a profité de la QuakeCon (qui est devenu un évènement dédié à l’éditeur plus qu’à ID) pour ouvrir le cardgame basé sur la série Elder Scrolls à tous les joueurs. Et surprise, le jeu pourrait bien se poser comme un concurrent plus sérieux qu’on ne le pensait pour ce bon vieux Hearthstone.

Modes de jeu

Par bien des côtés, parler de The Elder Scrolls Legends va revenir à parler de beaucoup d’autres jeux de carte tant Bethesda a appliqué la méthode Blizzard : prendre ce qui marche ailleurs et amalgamer le tout dans son jeu. Lorsqu’on débute dans Legends, le premier passage obligé est le mode histoire. Une campagne contre l’IA qui sert à la fois de tutoriel mais aussi à débloquer quelques decks et les autres modes de jeu. On débloque ainsi au fur et à mesure un mode Entrainement, un mode Duel (match simple contre un autre joueur) et les arènes, disponible en solo et en versus. Du grand classique puisqu’il s’agit en gros des modes de jeu de Hearthstone.

the elder scrolls legends_2016-08-03_19-05-47_1

Le mode Histoire vous laissera parfois le choix sur certaines cartes

Création de decks

Point de choix de classe lorsqu’on aborde le système de création de decks, ce n’est pas dans l’esprit de la franchise. Ici, les cartes sont liées à un attribut (puissance, esprit, etc) et vous concevez votre deck de 50 cartes en combinant cartes neutres (sans attribut donc) et cartes de deux attributs différents maximum (parmi 5). Chaque attribut dispose de son propre style de jeu et les combiner efficacement est une première étape importante. Préférez vous un attribut fort défensif disposant d’un grand nombre de tanks ou au contraire un attribut spécialisé dans le buff de créatures faibles au départ ?

the elder scrolls legends 2016-08-14 17-02-41_1

Le créateur de deck

Match standard

Une fois le deck conçut, il est temps de le mettre à l’épreuve et de découvrir les particularités du système de jeu de Legends. Premier élément important, le plateau de jeu est divisé en deux rangées verticales. Une créature ne peut attaquer physiquement que votre adversaire et ce qui se trouve dans sa rangée. Dans la plupart des cas, vous aurez à gauche une rangée normale et à droite une rangée « Ombre » qui rendra les créatures invisibles pendant un tour. Mais il est possible d’avoir d’autres règles dans une rangée.

Autre élément qui modifie grandement la façon de jouer, le principe de runes et de prophéties. Chaque joueur débute la partie avec 30 points de vie et 5 runes. A chaque palier de 5 points de vie perdu (donc à 25, 20, 15, etc), le joueur perd une rune et tire une carte. Si cette carte est de type prophétie, le joueur peut la jouer immédiatement, y compris pendant le tour de l’adversaire. Il devient vite important de bien choisir l’ordre dans lequel infliger des dégâts pour limiter les risques de voir l’adversaire profiter d’une prophétie salvatrice. Ou simplement lui donner une pioche qu’il n’aurait pas eu si vous aviez choisi de ne pas attaquer.

the elder scrolls legends 2016-08-14 17-17-57_1

Une partie avec une rangée normale et une rangée ombre

Conclusion

Je dois l’avouer, j’ai fini par me lasser d’Hearthstone au grès des extensions et de la politique de Blizzard. J’espérais donc retrouver ailleurs un jeu qui soit à la hauteur, et après un grand nombre de partie c’est ce que je pense avoir trouver avec TES:Legends. Un RNG réduit, une dimension stratégique plus poussée grâce au principe des rangées et des runes, tout est là pour faire du jeu une véritable alternative. Reste à croiser les doigts pour que Bethesda ne gâche pas tout dans le futur.

 

2 réflexions sur “Coup d’oeil sur la beta de The Elder Scrolls : Legends

  1. On se limite à Hearthstone ou on parle de la politique de Bliz’ en général ? 😀

    Y a une bonne part de lassitude dans ma relation avec Hearthstone (et un ras le bol des decks C’Thun :D) mais je n’aime pas l’impression d’être poussé à acheter des extensions qui n’ont qu’une durée de vie limitée pour jouer dans le mode par défaut. Je sais qu’on me dira « joue en wild et ferme là », mais bon, le principe même me déplaît.

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.