Popcorn : Spécial Netflix

Ces derniers mois, sans doute en manque de séries de qualité, j’ai passé un peu plus de temps à m’intéresser au catalogue film de Netflix. Ou plus précisément, aux productions maison de Netflix. L’occasion de faire un petit tour d’horizon de films qui ne sont pas porté par une tête d’affiche prestigieuse. Et de revenir sur le cas Death Note.

Spectral

Sorti fin 2016 avec comme tête d’affiche James Badge Dale. Le pitch :

Une guerre a lieu dans un pays de l’est et l’armée américaine y est déployée. Jusqu’au jour où les troupes se font massacrer par un ennemi qu’ils ne peuvent pas voir. Le Dr Clyne, ingénieur de son état, est envoyé sur place pour tenter de comprendre à quoi l’armée à affaire.

C’est de la S.F., c’est un poil meilleur que les productions Syfy. L’idée de départ est sympa, notamment la tension qui règne dans la confrontation avec un adversaire qu’on ne voit que dans un certain spectre lumineux. C’est malheureusement dans le final que ça se gâte. Dommage, mais ça se laisse regarder.

iBoy

Sorti en janvier 2017 et porté par Arya Stark. Il paraît que c’est tiré du roman du même nom.

Après un accident qui le laisse quelque temps dans le coma, le jeune Tom se retrouve doté d’étranges pouvoirs. La faute à des pièces de son iPhone qui se sont encastrés dans sa tête. Lorsque sa meilleure amie est violentée chez elle, il décide de punir les coupables en utilisant ses nouveaux pouvoirs.

On va être honnête, là, le concept est totalement idiot. Le film est un bon gros ramassis de clichés mais qui est beaucoup trop premier degré pour son bien. Mattez vous l’intégralité de Chuck, excellente série au passage, et vous aurez tout ce que iBoy échoue à faire. Parfaitement dispensable donc.

Blame!

Sorti en mai 2017. C’est un film d’animation, tiré du manga du même nom.

Dans une ville immense qui s’autogénère en éliminant compulsivement toute vie, le solitaire et mystérieux Killy devient l’unique espoir d’une humanité presque anéantie.

Blame! est une oeuvre un peu étrange. Elle vous laisse totalement dans le noir, ne vous apprenant pas grand chose de son univers du début à la fin. Pourtant, j’en parle ici parce que la vision du film m’a donné envie de lire le manga, auquel il semble assez fidèle. Ce qui nous conduit à…

Death Note

Sorti en août 2017. C’est le massacre d’un mange culte.

Light Turner, un étudiant, découvre un Death Note, le cahier d’un Dieu de la mort. Toute personne dont le nom est inscrite dans le cahier meurt. Light commence alors à nettoyer le monde des criminels, attirant l’attention de L, un mystérieux détective surdoué.

Quiconque a lu Death Note, le manga doit être sorti profondément dégoûté de l’adaptation. Je l’ai déjà écrit, je ne suis pas contre des modifications tant que l’esprit de l’original est présent. Ici, rien de tout ça. Light n’est pas un génie imbu de sa propre personne au point de se prendre pour un dieu mais un ado qui suit le cerveau qu’il a entre les jambes. Et il ne suffit pas de reprendre des scènes du manga pour obtenir le même résultat, encore faut-il en saisir le sens. Nombre des « déductions » de L l’illustrent. Bref, un énorme raté.

The Babbysitter

Sorti en octobre 2017 et porté par le casting de la CW.

Cole est un jeune adolescent anxieux. Si sa meilleure amie et ses parents n’arrivent pas à le rassurer, sa cool et sexy baby-sitter Bee arrive à faire sortir le jeune garçon de sa coquille. Mais lors d’un week-end, en l’absence de ses parents, Cole découvre que Bee fait partie d’un groupe satanique et l’adolescent n’a d’autre choix que de grandir au plus vite.

On finit avec un exemple de bon film. Contrairement à iBoy, The Babbysitter ne se prend jamais au sérieux et c’est ce qui permet au film de fonctionner. Tout les personnages sont, à leurs façon, de joyeux débiles, dans la plus pure tradition des films de McG. Si je ne devais en recommander d’un, ce serait celui-ci.

 

3 réflexions sur “Popcorn : Spécial Netflix

    • Les séries c’est du cas par cas, je ne fais pas un article global dans leurs cas. Là je voulais voir si le catalogue « film sans grands noms » était à la hauteur, bah à première vue, pas vraiment.

      J'aime

      • Je regarde pas de films donc je peux pas te dire. Celà dit, je regarde beaucoup de série… Beaucoup.. BEAUCOUPPPPP!!!
        (ok j’arrête!)

        J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.