Seasons After Fall casse la graine

Cette semaine, on s’attaque au projet le plus ambitieux d’un développeur indépendant basé à Montpellier. Après les puzzle games Blocks That Matter et Tetrobot & Co, c’est cette fois au jeu de plateforme que s’attaque Swing Swing Submarine. Cette semaine, on va donc parler de Seasons after Fall.

Les 4 saisons

Dès notre arrivée dans le jeu, nous assistons à la fusion entre une « graine » et un renard. Mission du duo ? Retrouver les 4 Gardiens pour effectuer finalement le rituel des saisons. A chaque gardien retrouvé, notre ami roux gagnera un pouvoir lui offrant la possibilité de changer de saison à la volée. Toute la mécanique de progression dans les niveaux du jeu tourne autour de ces changements de saison.  L’hiver gèlera les geysers d’eau par exemple. Mais passer d’abord au printemps produira un geyser plus grand. A moins qu’il ne faille passer par les champignons uniquement déployé en automne. Utiliser la bonne saison au bon moment est la clé pour avancer.

20171022175356_1

Le style graphique est très réussi dans son genre

La vie est un éternel recommencement

Ces premières heures permettent de faire connaissance avec la structure du jeu. Soit un hub central qui relie quatre zones secondaires. Chacune de ces zones est visuellement réussie, dans un style graphique très pastel mais plaisant. Le problème, c’est que vous allez faire énormément d’aller-retour entre ce hub et ces zones secondaires. Et toujours à la recherche de ce qui a changé, du petit chemin qui s’est ouvert qui vous mène à ce que vous aviez raté la première fois. C’est un classique du genre, mais qui est ici lassant. Régulièrement, on découvrira des interrupteurs ouvrant un passage vers une zone jusque là bloquée. Mais régulièrement aussi, on aura du mal à situer l’endroit où ce passage se trouve. On regrette vite l’absence d’une carte de la zone, qui n’aurait pas nuit aux énigmes tout en améliorant la lisibilité des niveaux.

20171104004733_1

Exemple d’énigme du jeu

Un jeu qui se Goupil mal

Au final, passées les premières heures très sympathiques à explorer ce monde et à switcher entre les saisons pour le voir sous toutes ses coutures, on finit par se lasser de tourner en rond. La seconde partie du jeu en devient répétitive. Un meilleure balisage des environnements, une carte globale des lieux auraient sûrement évité au joueur de tourner en rond à se demander quoi faire. Dommage car l’emballage graphique et sonore est de son côté très réussi.


 6 / 10


J’ai aimé

  • Visuel réussi
  • Excellent doublage français
  • Mécanique de changement de saisons sympathique

Je n’ai pas aimé

  • Trop d’aller-retour
  • Pas de carte
  • Répétitif dans sa dernière partie

 

4 réflexions sur “Seasons After Fall casse la graine

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.