Pariez sur le mineur avec Rochard

Il y a un petit moment que je n’avais plus pris le temps d’écrire sur le blog pour vous parler d’un jeu. C’est à l’occasion de la découverte d’un vieux jeu (il date de 2011) que je reprend la plume, tant il m’a fait passer de bons moments. Et qui, surprise, a été totalement ignoré par la presse jeu vidéo. Cette semaine, on va parler de Rochard.

Indiens et extra-terrestres

Je ne vais pas trop parler de l’histoire du jeu puisqu’elle sent bon le scénario de série B recyclé en jeu vidéo. John Rochard est mineur, mais plutôt sur les gros cailloux qu’on trouve dans l’espace. Son équipe et lui commencent à craindre pour leurs jobs, à force de ne rien trouver là où on les envoient. Mais quand ils découvrent ce qui semblent être les ruines d’un temple extra-terrestre, tout le monde essaie de leur faire la peau. Alors John sort sa foreuse laser pour sauver ce qui peut l’être.

20180512183807_1

Petit moment de détente en dehors des environnements spatiaux habituels

Deux gameplay pour le prix d’un

Comme pas mal de jeux de l’époque, Rochard tente d’associer action et réflexion/plate-forme. Et on ne va pas se mentir, je me serais bien passer de la partie action. Ce n’est pas que ça me dérange fondamentalement, d’excellents jeux de l’époque comme la série des Trine le faisaient aussi. Rochard en abuse juste trop. Il faut savoir qu’on meurt assez vite dans le jeu et qu’être pris sous le feu de plus de 2 ennemis est rarement une bonne idée.  De nombreuses phases, typiquement celles de fin de niveau qui vous demanderont de survivre à des vagues d’ennemis en attendant l’arrivée d’un ascenseur ou d’un vaisseau allié, se transforment alors en véritables supplices. Il faut également noter que l’on croise des ennemis, notamment les drones volants, qui vous détectent et vous tirent dessus depuis l’extérieur de l’écran. Cool seulement à petite dose.

20180518223759_1

Éteindre les alarmes, une plaie dès la seconde moitié du jeu

Par contre, là où le jeu réussit son pari, c’est dans sa partie plate-forme. L’arme de John va vite être améliorée pour lui permettre d’attirer les objets lointains et de les lancer ailleurs. Et Rochard va développer ses puzzles autour de ce principe. Et ne va surtout pas oublier d’ajouter régulièrement de nouvelles mécaniques. Comme ces passages en gravité inversée ou ceux où notre protagoniste bedonnant jouera les Tarzan, accroché à une caisse fixe par son gravity-gun. Ces passages ne sont, à une ou deux exceptions près, jamais très difficiles et apportent une bouffée d’air frais entre deux séquences d’action.

20180519184410_1

Un exemple des énigmes qui vous attendent

Conclusion

C’est donc avec surprise que je me suis pris au jeu et que j’ai passé un excellent moment avec Rochard. Le jeu n’est bien sûr pas exempt de défauts. Visuellement, on trouvera au mieux le jeu quelconque, comme beaucoup de jeux Unity de cette période. Il souffrira également de quelques soucis au niveau du moteur physique, notamment sur les lancers de grenades. Mais on se surprend à apprécier ce héros improbable, très bien doublé au passage, et à aimer faire des sauts en basse gravité. Le tout pour moins de dix euros, ce qui ne gâche rien.


 7 / 10


J’ai aimé

  • Un héros bedonnant qui n’a rien du sauveur habituel d’un jeu vidéo
  • les modifications de la gravité
  • Vendu pas cher

Je n’ai pas aimé

  • Un équilibrage énigme/action qui penche trop vers l’action
  • Des checkpoints qui te replacent parfois sous le nez d’un ennemi
  • Le système de surchauffe de l’arme

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.