Rétro #2 : Titan Quest Anniversary Edition

Je dois l’avouer, lorsque j’ai lancé les billets Rétro, je les voyais comme très occasionnels. En écrire deux sur une période de temps aussi réduire n’était donc pas mon intention mais le planning de certains éditeurs a décidé pour moi. Cette semaine, je vais donc parler de Titan Quest, dans son Anniversary Edition comprenant le jeu de base et son extension Immortal Throne.

Remember the Titan

Titan Quest vous met dans la peau d’un brave grec destiné à devenir un héros comme les mythologies en raffolent. Ce qui tombe bien puisque le jeu vous fera traverser divers pays (la Grèce donc, mais aussi l’Égypte, Babylone et la Chine) avant de vous proposer un détour par le royaume des morts, le tout en vous frittant avec tous ce que les mythologies locales comptent comme bestioles agressives, du classique satyre jusqu’au minotaure.

tq1

L’instant « Originalité »

Ce qui différenciait Titan Quest de la masse des hack&slash sortant à l’époque se situe du côté de son système d’évolution du personnage. Plutôt que de vous demander de choisir une classe dès le début, TQ propose durant les premières heures de choisir deux maîtrises (parmi 9), chacune ayant ses propres compétences. On se retrouve donc avec un panel théorique de 45 classes. Plutôt pas mal. Le système de compétences est également intéressant. Celles-ci ne se débloquent pas avec les niveaux mais demandent de plus en plus de point pour débloquer les différents paliers et chacune compte plusieurs rangs. Avec un nombre de points de compétences forcément limité et deux maîtrises, on doit vite choisir si l’on veut maximiser une compétence d’un palier inférieur ou économiser pour débloquer une compétence du dernier palier.

tq2

Le choix de maitrises déterminant la classe du personnage

Alors il vaut le coût ?

Titan Quest est sorti en 2005 et est l’un des derniers hack&slash d’une époque où on ne filait pas encore une barre d’expérience au moindre FPS. Son Anniversary Edition rend le jeu jouable sous nos résolutions, améliorant un peu l’interface sans toucher au gameplay. Et c’est peut-être là que se situe le principal défaut de Titan Quest. Le gameplay du jeu peut paraître terriblement lent à un joueur d’aujourd’hui, comparé à un ténor du genre comme Diablo 3. Autre soucis, le jeu m’a paru moins stable que l’original (sous Windows 10), plantant trop souvent à mon goût pour une version supposée « à jour ».

Son positionnement tarifaire me semble également un peu trop haut. Le jeu est vendu 20€, soit seulement 5 euros de moins que Grim Dawn (qu’on peut trouver pour encore quelques jours à moins de 12€ dans le Humble Monthly), un jeu développé par des anciens de Titan Quest et dont il reprend les principales mécaniques mais avec une réalisation moins datées. Et surtout il est vendu au même prix qu’un Diablo 3 vanilla largement supérieur en terme de feeling. A part pour la nostalgie, j’ai dés lors du mal à vous le recommander. Attendez plutôt une promo.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.