TGFA #21 : Oh ma belle jaquette

En ce mois de juin, Alex Effect nous propose un TGFA qui me fait prendre conscience d’une chose importante que le dématérialisé fait disparaitre. En effet, le thème du mois est consacré aux jaquettes des boites de jeu. Promis ce mois ci, je ne trollerai pas Nintendo.

5. Riven : the Sequel to Myst (1997)

riven

Les jeux d’aventures sont typiquement le genre de jeu dont j’attends d’une jaquette qu’elle m’embarque dans l’univers du jeu dès la boite. Et dans le genre, la série des Myst a toujours satisfait mon envie de dépaysement. Avec une petit préférence pour la couverture de Riven, plus organique là où les autres jouent plus la carte des étranges machines.

4. Dark Souls 2 : Scholar of the First Sin (2015)

dark-souls-ii-scholar-of-the-first-sin-jaquette-ME3050421119_2_1

Je déteste vraiment la tendance (qui dure déjà depuis un moment) à créer les jaquettes de jeu en utilisant les codes des affiches de cinéma. Soit mettre le héros du jeu dans une position badass et arme à la main. Dark Souls n’échappe pas à cette règle, à une exception près : la boite de Scholar of the First Sin. Point de héros du jeu vidéo ici, juste un personnage dans l’ombre tenant une couronne qu’il semble tendre au joueur. Bien plus intriguant que le héros vu de dos marchant vers un brouillard gris.

3. Journey (2012-2013)

Journey_1

C’est un peu la réunion de mes deux points précédents. La preuve que l’on peut mettre le personnage du jeu sur la couverture ET illustrer la part de mystère du jeu. Le personnage à l’avant plan n’occupe pas la moitié de la place et laisse la sensation d’immensité du désert occuper le reste de la jaquette. Certains trouveront ça épuré mais on retrouve là toute la poésie du jeu.

2. Heavy Rain (2010)

heavyrain

J’ai beau avoir une vision du jeu vidéo aux antipodes de celle de David Cage, je peux quand même le saluer lorsqu’un de ses jeux ne tombent pas dans le syndrome cinéma dont souffre le boss de Quantic Dream. Notez qu’il s’agit là d’un cas d’école, puisqu’il s’agit de la jaquette européenne, différentes de celles des marchés japonais et américains. Ici, on a droit à une jaquette énigmatique : de la pluie et un origami taché de sang. J’espère que les parents ont lu le PEGI avant d’acheter le jeu à leurs enfants.

1. The Elder Scrolls Online (2014)

teso

Les Elder Scrolls en général ont des jaquettes que je trouve simplement magnifiques. Toutes donnent l’impression d’être celles d’un livre ancien, allant jusqu’à reproduire les imperfections et petits dégâts qu’aurait pu subir la couverture. Mieux encore, ces jaquettes rappellent celles des livres que l’on trouve dans le jeu. Une qualité que l’on retrouve dans toutes les jaquettes de la série depuis Morrowind à l’exception de celle de sa version GOTY, qui est juste affreuse avec ses gros bords jaunes.

Les autres participations à ces TFGA

Hibou Aya Band of Geeks Yufoy
Arnodf Cinemax Julius Shayann
Majora’s Mask Ozsmoz Pikabsynthe Coffee Quest
La Geek en Rose Take This Game Sinbad Melifog
Publicités

6 réflexions sur “TGFA #21 : Oh ma belle jaquette

  1. D’accord avec toi, pas mal de jaquettes (de AAA notamment) se ressemblent, et c’est un peu dommage ! Quand aux jaquettes des Elders Scrolls, je suis fan, avec une petite préférence pour celle de Skyrim ! Joli top 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Alex Effect - TFGA n°21 : Jaquette, ma belle jaquette, dis moi qui est la plus …

  3. Pingback: TFGA n°21 : Jaquette, ma belle jaquette, dis moi qui est la plus … « Daily Moogle

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s