Black The Fall ou Inside au pays des soviets

Cette semaine, nous allons plonger au cœur du communisme, avec ingénuité comme ils disent sur la fiche du jeu. Avec un projet qui a d’abord obtenu un financement via kickstarter. Pour un jeu que le studio roumain Sand Sailor voulait sans doute comme un exutoire à un passé national peu reluisant. Cette semaine, on plonge dans Black the Fall, ou quand Inside voyage au pays des soviets.

Fuite rouge

Dans Black The Fall, nous incarnons un travailleur anonyme vivant dans une société communiste futuriste. Sans doute fatigué de pédaler toute la semaine et de risque la peine de mort pour un rien, il décide de se faire la malle. Pour tracer son chemin vers la liberté, il ne pourra compter que sur sa logique et sur un petit robot découvert en chemin. Dit comme ça, difficile de ne pas penser à un Inside qui assumerait un message politique.

20180203201254_1

Un prisonnier parmi d’autres

Inside Out

Il faut dire que les deux jeux partagent la même tendance à privilégier la narration environnementale. Même si Black The Fall fait passer son message avec moins de subtilité que le titre de Playdead. De la même manière, les deux jeux partagent une approche graphique mélangeant 2D et 3D. Mais de nouveau, Black se tient en retrait de son modèle, avec des textures plus simples et quelconques. Il faudra attendre le monde extérieur pour trouver quelque chose d’un peu plus convainquant. Même du côté des énigmes, on ressent l’impression qu’il manque au jeu la fluidité du gameplay d’Inside.

20180203201730_1

Un exemple du manque de fluidité : le bon moment pour passer ne survient que rarement

Et pourtant

Pourtant, le jeu a aussi de bonnes idées à mettre en avant. L’outil qui lui permet de contrôler à distance d’autres prisonniers puis le robot en est une. Ou encore cette séquence se déroulant dans le noir absolu où le joueur devra se guider au son. Mais souvent, on se trouve devant une énigme devant laquelle on bloque parce qu’on a éliminé à tort la bonne solution. Trop de passages demandent un placement ou un timing hyper précis pour être réussis. Particulièrement frustrant lorsque la solution implique d’enchaîner rapidement une action de plusieurs personnages. Il faut aussi savoir que si le personnage évolue sur des rails, ce n’est pas le cas du robot-chien. Lui est plus libre dans ses déplacements et il n’est pas toujours évident de savoir s’il est bien dans le bon plan pour l’énigme en cours.

20180204172500_1

La séquence dans le noir absolu. Notez le panneau qui vous prévient de jouer au casque.

Faire chuter les murs

Au moment de conclure, je dois avouer que Black The Fall n’est pas un mauvais jeu. Il a juste la malchance de passer après un Inside auquel il fera régulièrement penser. Une comparaison dont il souffrira, tant dans l’esthétique que dans le gameplay. Là où Inside était fluide, ne bloquant jamais le joueur, certaines énigmes de Black The Fall rappelleront ces jeux d’aventures où vous devrez trouver le bon enchaînement d’actions et le bon timing pour franchir l’obstacle. A durée de vie sensiblement identique, privilégiez Inside et ne revenez sur celui-ci que si le genre vous manque vraiment.


 6 / 10


 

J’ai aimé

  • Le robot-chien
  • Certaines énigmes bien pensées

Je n’ai pas aimé

  • Certaines énigmes bien plus obscures
  • Les sauts à hauteur variable
  • Le succès « Héros de la classe ouvrière », le succès stupide dans toutes sa splendeur.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.